Imprimer cet article

Placements

Le bitcoin

Système de paiement virtuel ou produit spéculatif ?

Publié le

Créé en 2009 par un programmeur informatique, cette monnaie virtuelle tente de s’imposer dans l’économie internationale. Présentation de ce nouveau système de paiement 2.0.

Qu’est-ce que le bitcoin ?

Le bitcoin est une unité de compte numérique permettant aux utilisateurs du même système d’échanger entre eux des biens et des services contre des pièces virtuelles. Cette monnaie, utilisée initialement par une petite communauté d’internautes, ambitionne de devenir une alternative à l’argent liquide et à la monnaie scripturale. Voulant être libre de toute contrainte, le bitcoin ne dépend d’aucun État ni d’aucune banque centrale. Pourtant, il remplit, à l’instar de l’euro ou du dollar, les fonctions traditionnelles de la monnaie. Il est un instrument de mesure des valeurs, il facilite les transactions commerciales et il a vocation à être stocké. Même si son utilisation reste encore marginale, de plus en plus d’enseignes commerciales acceptent ce système de paiement (telles que Virgin, Expedia…).

Le réseau Bitcoin

Les bitcoins sont créés et gérés par des programmes informatiques hébergés au sein d’un réseau dit « pair à pair ». Ce protocole complexe permet notamment de crypter et de signer numériquement l’ensemble des transactions. Et chaque transaction est transparente car elle est enregistrée au sein d’une sorte de livre de comptes électronique, qui permet de suivre la « circulation » de chaque pièce virtuelle et d’identifier toute tentative de fraude.

L’intérêt d’un tel système ?

Le bitcoin étant une monnaie à part entière qui ne connaît pas les frontières, les échanges commerciaux en sont alors facilités. En effet, les utilisateurs peuvent transférer de l’argent dans n’importe quel endroit du globe et ce sans intermédiaire. Ce qui signifie que le coût des transactions (tel que les frais bancaires) disparaît. Cependant, le bitcoin a été détourné de sa vocation première par le phénomène de la spéculation ! Ainsi, les opérateurs « jouent » sur les taux de change et sur la forte volatilité de son cours pour réaliser de fortes plus-values. Vu aussi comme un actif financier, le bitcoin est dorénavant proposé par les professionnels du marché tels que les brokers.

Un actif risqué ?

Attention, la valeur des bitcoins est définie par la loi de l’offre et de la demande. Échanger une devise contre le bitcoin est souvent risqué car aucune garantie n’est offerte à son utilisateur. Pas de garantie de prix ni de liquidité, pas de statut légal ni de cadre réglementaire !

Lexique
Pair à pair (ou « peer to peer ») : c’est un système permettant à plusieurs ordinateurs de communiquer entre eux via un réseau et de partager des données sans transiter par un serveur central. Broker : le broker est un opérateur – plus couramment appelé courtier – qui fait le lien entre les traders particuliers (qui achètent ou vendent des produits financiers) et les marchés financiers. Volatilité : la volatilité est une mesure de l’ampleur des variations du cours d’un actif financier. Elle sert de paramètre de quantification du risque de l’actif mesuré.

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2015