Imprimer cet article

Placements

Le volatility index

Un baromètre pour mesurer la peur

Publié le

Les investisseurs aguerris le savent, la volatilité est un des éléments qu’il est nécessaire de prendre en considération afin de se positionner sur les marchés. Sachant que plus la volatilité d’un actif est élevée et plus il sera jugé risqué. Pour tenter d’appréhender une partie de ce risque, certains de ces investisseurs se fient au volatility index (VIX). Présentation.

Qu’est-ce que le volatility index ?

Apparu aux États-Unis en 1993, le volatility index est l’œuvre de la société Chicago Board Options Exchange (CBOE). Cet indice a été créé pour mesurer la volatilité à 30 jours des marchés actions américains. Considéré par les professionnels de la finance comme le premier baromètre du sentiment des investisseurs, le VIX est calculé sur la base des moyennes pondérées des options d’achat (call) et des options de vente (put) du S&P 500. En raison de son succès, le volatility index a été décliné sous d’autres formes : il existe un indicateur de volatilité pour le Nasdaq 100 (VXN), le Dow Jones (VXD) ou encore, en France, pour le CAC 40 (VCAC).

L’utilisation concrète de l’indice

Le VIX constitue un véritable témoin d’alerte sur les mouvements de marchés. Cet indicateur est quelquefois nommé « l’indice de la peur » car il augmente en période de crise. Il peut atteindre des valeurs très élevées en cas d’événements majeurs, comme en 2008, où il a dépassé la valeur 80. En période d’accalmie, il évolue généralement entre 10 et 20.

Concrètement, plus la valeur du VIX augmente et plus la nervosité et le pessimisme des investisseurs sont forts. Cette hausse de l’indice étant la résultante d’une hausse du prix des options puisque les demandes de couverture du risque sont plus importantes.

À l’inverse, si sa valeur est basse, cela témoigne de la confiance des investisseurs sur le marché actions. Mais au-delà de sa valeur, il est nécessaire de s’intéresser à son évolution. Ainsi, l’investisseur souhaitant acheter attendra de préférence que le VIX entame une descente pour lancer un ordre.

À savoir :
le volatility index n’est pas qu’un indice. C’est aussi un sous-jacent. En effet, la société Chicago Board Options Exchange a commercialisé toutes sortes de supports d’investissement liés au VIX : des trackers, des options, des options binaires et des contrats à terme.
Lexique
Une option est un droit d’acheter ou de vendre un actif (action, indice, devise…) à un prix déterminé, pendant une période donnée. Le CAC 40 est le principal indice de la place de Paris, regroupant 40 entreprises sélectionnées en fonction de leur capitalisation boursière et du volume des transactions qu’elles génèrent. Le Nasdaq 100 est une sélection des 100 plus grandes entreprises non financières cotées au Nasdaq. Le Dow Jones est l’indice le plus connu de la Bourse de New York. Il est composé des 30 valeurs américaines les plus importantes. Contrairement aux autres indices boursiers, il est pondéré par la valeur des actions le composant et non par leur capitalisation boursière.

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2016