Imprimer cet article

Placements

Les cat bonds

Quand les catastrophes naturelles font l’objet d’un actif financier.

Publié le

Sans rapport avec l’animal domestique que leur nom évoque, les « cat bonds » sont des actifs financiers qui permettent aux investisseurs de profiter d’un rendement attractif et aux compagnies d’assurance de se protéger contre les aléas climatiques. Explications.

Une obligation venue d’outre-Atlantique

Les cat bonds (ou obligations catastrophes) sont nés à la suite d’un épisode climatique dramatique, le cyclone Andrew. D’une incroyable puissance, fin août 1992, ce dernier dévastait une partie du sud-est des États-Unis, provoquant plusieurs dizaines de milliards de dollars de dégâts. Face aux montants vertigineux des indemnités à verser, les compagnies d’assurance décidèrent de créer un nouveau moyen de financement. Deux ans plus tard, les premières obligations catastrophes étaient lancées sur le marché américain. Aujourd’hui, les cat bonds sont principalement émis dans les pays développés (États-Unis, Europe et Japon) pour couvrir différents risques naturels.

Le fonctionnement des cat bonds

Un assureur (ou un réassureur) qui souhaite se prémunir financièrement contre une éventuelle catastrophe peut décider d’émettre une certaine quantité de cat bonds. Émises pour de courtes périodes (3 à 5 ans), ces obligations sont liées à la réalisation ou non d’événements particuliers comme les ouragans, les séismes, les inondations. Concrètement, si la catastrophe se produit, tout ou partie des primes versées par les investisseurs et les intérêts des obligations serviront à couvrir les dégâts. Dans le cas contraire, ils percevront, à l’instar d’une obligation classique, leurs coupons et se verront rembourser, à l’échéance, la valeur de leur cat bonds. Toutefois, la perte des intérêts n’est pas automatique et dépend de différents critères (niveau de dégâts, puissance de la catastrophe). Par exemple, l’ensemble des intérêts pourront être conservés par l’assureur si un ouragan relève d’une catégorie 5, c’est-à-dire s’il affiche une valeur en dessous de 920 hPa. Alors qu’un ouragan de catégorie 4 (entre 920 et 944 hPa) ne lui permettra de retenir que 50 % des intérêts.

À noter :
ce type d’obligation n’est pas à la portée de tous. Généralement, les cat bonds s’adressent aux investisseurs institutionnels (établissements financiers, fonds de pension…). La raison principale étant le montant du ticket d’entrée qui peut aller de 125 000 € à 1 M€. Toutefois, les particuliers fortunés peuvent s’en procurer notamment auprès d’établissements financiers spécialisés. En contrepartie, ces investisseurs bénéficient d’un taux d’intérêt attractif variant de 3 % à 6 % selon le risque couvert.
Lexique
Un réassureur est une société spécialisée qui prend en charge une partie des risques souscrits par un assureur auprès d’assurés. Le réassureur s’engageant à rembourser à l’assureur une partie des indemnités d’assurance qu’il aura versées au titre des sinistres. Une partie des cotisations versées par les assurés revenant au réassureur. Un coupon est le montant des intérêts versés à intervalles réguliers aux souscripteurs d’obligations.

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2016