Imprimer cet article

Placements

Les actions de préférence

Une source alternative de financement pour les sociétés cotées et non cotées.

Publié le

Peu connues des investisseurs, les actions de préférence, utilisées par certaines sociétés cotées et non cotées, sont des titres qui confèrent à leurs titulaires des droits différents de ceux des actionnaires ordinaires. Explications.

Une action peu ordinaire

Inspirées despreferred sharesanglo-saxonnes, les actions de préférence sont des titres dont les caractéristiques sont définies par l’entreprise qui les émet. Alors que les actions ordinaires octroient à leurs titulaires des droits au dividende, de vote et à l’information, les actions de préférence peuvent offrir des avantages supplémentaires ou, au contraire, être amputées de certaines prérogatives. Par exemple, elles peuvent donner droit, de façon temporaire ou permanente, à des avantages pécuniaires : des dividendes prioritaires, majorés, limités, indexés sur la performance d’une branche d’activité, des droits en cas de boni de liquidation, etc. Mais aussi des avantages non financiers comme un droit d’information renforcé ou encore un droit de contrôle spécifique.

L’intérêt des actions de préférence

Les actions de préférence sont des outils modulables qui peuvent être utilisés pour renforcer les droits pécuniaires ou politiques de leurs titulaires. Dans les faits, on observe qu’elles sont souvent privées de droit de vote. Un moyen efficace pour les sociétés qui les émettent de procéder à une augmentation de capital sans diluer le contrôle des actionnaires et le pouvoir décisionnel.

En contrepartie de cette privation, les investisseurs jouissent d’un rendement plus dynamique que celui des actions ordinaires.

Mais attention, étant donné que le marché des actions de préférence est relativement étroit, il peut être parfois difficile de les céder. Ce manque de liquidité conduisant généralement à réduire le cours de l’action de préférence.

À savoir :
qui peut en émettre ? Les actions de préférence ne peuvent être émises que par les sociétés par actions, c’est-à-dire principalement par les sociétés anonymes et les sociétés par actions simplifiées. Étant précisé que l’émission de ces titres doit avoir été prévue dans les statuts ou faire l’objet d’une décision prise par une assemblée générale extraordinaire des actionnaires. Il faut savoir également que ces sociétés ont la possibilité d’émettre, dans le même temps, des actions ordinaires et des actions de préférence.
Lexique
Un dividende est un revenu tiré d’un placement en titres de capital (actions, obligations…). Le dividende est versé en général annuellement aux associés ou actionnaires d’une société et déterminé en fonction du bénéfice que la société a pu réaliser. Un boni de liquidation correspond à l’excédent d’actif qui apparaît après la liquidation d’une société, une fois que les créanciers ont été payés et que les associés ont été remboursés de leur apport.

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2016