Imprimer cet article

Questions/réponses

Interdiction des avertisseurs de radars

Publié le

Question

Depuis des années, j’utilise un avertisseur de radars dans le cadre de mes déplacements professionnels. Or, j’ai cru comprendre que l’usage de ces appareils était désormais interdit. Dois-je m’en débarrasser ?

Réponse

En effet, depuis le 4 janvier dernier, l’utilisation d’un avertisseur de radars est interdite. Pour autant et si votre appareil le permet, vous pouvez toujours l’utiliser à condition de mettre à jour sa base de données et ainsi de le transformer en « assistant d’aide à la conduite ». Car contrairement aux avertisseurs, les assistants d’aide à la conduite ne sont pas conçus pour vous signaler la présence d’un radar, mais pour vous inciter à rouler prudemment dans des zones dites de danger (travaux, sorties d’école, accidents, radars fixes…). Bien entendu, ces assistants sont beaucoup moins précis que les avertisseurs de radars et la tentation est donc très forte de ne pas faire de mise à jour.

Mais attention :
l’usage ou la simple détention d’un appareil contenant une base non actualisée (un certificat de mise à jour, délivré par le fabricant, pourra vous être demandé par les forces de l’ordre en cas de contrôle) vous fait encourir une amende de 1 500 € et un retrait de 6 points sur votre permis de conduire !

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2013